Collections

Collection Traditions et Croyances

Collection dirigée par : Astrid Guillaume

La collection « Traditions et croyances », fondée par Claude Lecouteux, accueille des ouvrages sur les croyances du monde, avec une attention particulière apportée aux pratiques et créatures qui s’installent durant la période dite médiévale mais qui parfois existent aujourd’hui encore sous différentes formes et dans de multiples supports et genres, devenant des mythes, des traditions, des superstitions.

Se croisent ici des signes, des symboles, des formules, parfois magiques, des amulettes, des alphabets codés ou secrets, mais aussi des créatures hybrides, des animaux mythiques, merveilleux et fantastiques, qui hantent les esprits humains depuis la nuit des temps.

Partagés entre le profane et le sacré, les écrits transdisciplinaires de la collection « Traditions et croyances » s’inscrivent dans la sémiotique des cultures, qui prend en compte l’histoire des mentalités, l’histoire des spiritualités populaire, religieuse et laïque qui ont marqué l’humanité.

Comité de lecture de la collection : Claude Lecouteux (Prof., Université Paris-Sorbonne), Karin Ueltschi (Prof., Université de Reims), Florence Bayard (MCF, Université de Caen).

2020

– Petit livre sur la surabondance des grâces de Christine Ebner, Traduction et édition critique par Florence BAYARD, SUP, Collection Traditions et Croyances, 2020.

2015

Paroles protectrices, paroles guérisseuses. La tradition manuscrite des charmes roumains (XVIIe-XIXe siècles), Emanuela TIMOTIN, Presses de l’Université Paris Sorbonne, Paris, 2015, 386 pages.

2014

Merveilleux et Spiritualité, sous la direction de Myriam WHITE-LE GOFF, Presses de l’Université Paris Sorbonne, Paris, 2014, 246 p.

2013

Le Laboureur de Bohême, Dialogue avec la mort, de Johannes von Tepl, Traduction et commentaire de Florence BAYARD, Presses de l’Université Paris Sorbonne, Paris, 2013, 132 p

2010

Formes et Difformités médiévales, Hommage à Claude Lecouteux, dir. Florence BAYARD et Astrid GUILLAUME, Préfaces de Régis Boyer et Jacques Le Goff, Presses de l’Université de Paris Sorbonne, Paris, 2010, 534 p.

Collection Zoosémiotique


Cette collection est dirigée par Mme Astrid GUILLAUME

La collection Zoosémiotique souhaite étudier les signes émis par l’animal dans tous les contextes (historiques et contemporains) dans lesquels les animaux se trouvent avec l’humain ou sans l’humain. Les définitions et champs de recherche de la zoosémiotique théorique et pratique en tant que disciplines en lien avec les sciences humaines et sociales, les sciences du vivant et les technologies du futur sont à développer, à analyser et à présenter en direction des spécialistes mais également du grand public. Ces travaux en sciences du langage sur l’animal et ses signes, ses langues, langages, émotions et comportements sont à faire valoir par des analyses théoriques et pratiques sur les communications intraspécifiques et interspécifiques.
La zoosémiotique intègre la zoolinguistique, qui se propose de travailler sur de nouveaux termes et approches qui vont voir naître la zooterminologie, la zoolexicologie, la zoonéologie et pourront générer la création de dictionnaires de terminologie et de néologie. De même, les problèmes traductologiques qui se posent pour faire passer soit ces nouveaux mots, soit des émotions de l’animal non encore verbalisées génèrent de nouvelles approches scientifiques en zootraductologie. La sémiotique des cultures animales en lien avec les sciences du vivant permet de réunir les travaux des éthologues et des sémioticiens pour une meilleure compréhension des modes d’expression des différentes espèces animales. La zoothérapie, la médecine animale et les signes cliniques et physiologiques qui accompagnent ces pratiques seront également étudiés ici.
Par ailleurs, toutes les formes d’études pluridisciplinaires, interdisciplinaires et transdisciplinaires autour de l’animal, son comportement, ses langages et langues en littérature, histoire, histoire de l’art, philosophie, sciences politiques, sociologie, psychologie, droit seront bienvenues dans cette collection. La transition écologique en lien avec le respect de l’animal ne sera pas négligée non plus en privilégiant les travaux qui réuniront la phytosémiotique (les signes émis par le monde végétal) et la biosémiotique (les signes émis par le vivant et/ou la planète en général) pour une meilleure compréhension et protection du monde animal. Seront également abordés dans cette collection les travaux en robotique qui utilisent l’animal comme modèle.

A paraître

– Jean-Marc NEUMANN, L’ours polaire et le droit. Signaux d’alerte, 2020 (à paraître)